Recrutement des Millenials ? Tout est permis

Recrutement des Millenials - ZSphere - Zoho Recruit - Blog

Le journal Les Echos publiait le 18 avril dernier, dans la rubrique « PME & Régions », toute une page consacrée au sujet « Des méthodes de recrutement plus ludiques pour séduire les Millennials » (par Paul Molga).

Inutile de dire que le sujet nous intéresse chez ZSphere avec la commercialisation du logiciel Zoho Recruit, dédié au recrutement des talents, mais aussi pour faire grossir notre équipe.

Nous avons déjà évoqué dans un autre blog (La digitalisation du recrutement indispensable pour recruter des Millennials), le fait que la chasse de profils Millénials, impliquait séduction et présence digitale, mais ce n’est pas suffisant… Il semble, à la lecture du journal Les Echos, que l’imagination des recruteurs soit à la manoeuvre pour revoir les méthodes en profondeur !

Oublier le C.V et mettre le candidat en situation

Pour un chef d’entreprise, le recrutement est l’exercice le plus délicat qui soit. Le processus commence par la lecture d’un C.V. … qui a l’inconvénient d’être rédigé par le candidat lui-même. D’où un risque d’approximation sur les compétences réelles, et de biais cognitifs du recruteur qui peuvent faire obstacle à un recrutement pertinent.

Ce n’est pas sans raison que la notion de période d’essai a été mise en place : il faut du temps pour découvrir les capacités réelles d’un candidat et le mettre en condition pour comprendre son mode de fonctionnement.

Afin de remédier à ceci, certaines sociétés sollicitent un prestataire spécialisé dans l’évènementiel pour évaluer la personnalité des candidats à travers des saynètes, ou font appel à l’intelligence artificielle (Gojob à Aix-en-Provence, par ailleurs client de ZSphere et utilisateur de Zoho).

Ce dernier se définit comme un recruteur 100% digital pour le marché de l’Intérim et s’appuie sur un algorithme similaire à ceux de clubs de rencontre en combinant l’analyse du savoir-être et du savoir-faire.

Pour mieux appréhender sa personnalité

Les recruteurs, internes ou externes, se posent toujours la question de savoir qui vous êtes avant de vous proposer un poste. Et là tout est permis pour se montrer attractif et inventif : jeux vidéo, escape games, hackatons…. Ce qui prime est la personnalité du candidat et cela se comprend : il est plus aisé d’enseigner des compétences techniques que de reconstruire une personnalité.

Dans le monde de l’entreprise tel qu’il est aujourd’hui, le salarié aura à faire preuve de résistance au stress et de capacité d’adaptation, mais aussi d’esprit d’initiative et de bienveillance pour les autres.

Le logiciel de recrutement demeure cependant un bon point de départ

Un bémol tout de même : avant de placer les candidats en situation, encore faut-il pouvoir les trouver dans une base de données régulièrement mise à jour. Certes, l’on peut décrier le C.V., mais s’il a bien un mérite c’est celui de constituer une base de analysable au travers de mots-clés.

Sans un outil comme Zoho Recruit, il est difficile d’établir une short-list de candidats en un temps record, pour les mettre ensuite dans les processus d’évaluation plus poussés, dès lors que leur profil est détecté conforme.

Pas de souci pour faire appel à l’imagination pour évaluer au mieux les Millenials, mais il faut avant tout passer par l’ATS qui effectuera le premier niveau de sélection des candidats.

#Milleniums #Millennials #GenerationY #DigitalisationDuRecrutement #Zoho #ZohoRecruit #ZSphere

2019-05-21T10:15:22+01:0021 mai 2019|Actualités, Conseils Zoho, Zoho Recruit|