Pourquoi le SPAM n’est pas si dramatique pour votre emailing

Beaucoup de responsables du marketing dans les petites entreprises ont la fausse idée que l’emailing n’est pas efficace et donc pas utile, car leurs campagnes sont qualifiées de spam.

Si vous dirigez une entreprise (quelle que soit sa taille) et que vous souhaitez mettre en place des campagnes d’emailing tout en évitant le spam, cet article vous aidera à voir plus clair sur les spams, afin qu’ils ne deviennent pas un obstacle à votre stratégie d’emailing.

spam_et_emailing_campaigns_zsphere

Qu’est-ce que le spam? 

Dans le monde actuel de l’emailing, le spam est en grande partie le résultat de mauvaises pratiques et d’un ciblage non pertinent.

En général, le spam est un courrier électronique non sollicité envoyé par une personne pour tenter de duper des personnes. Un bon exemple est un courrier électronique qui indique que votre compte bancaire est verrouillé pour des raisons de sécurité et vous demande de cliquer sur un lien pour le récupérer immédiatement.

Pour protéger les personnes contre les escroqueries par email, les FAI (fournisseurs de services Internet) et les ESP (fournisseurs de services de messagerie) tels que Gmail, Yahoo, Zoho Mail, etc., ont défini des règles et réglementations strictes concernant les courriers électroniques qui peuvent arriver avec succès dans votre boîte de réception. Ils construisent et maintiennent également des filtres anti-spams et des algorithmes pour effectuer des contrôles de conformité sur chaque email. Donc, si vous ne respectez pas les normes, vous êtes considéré de manière préventive comme un spammeur, même si vos intentions sont bonnes.

Maintenant, en supposant que vos emails réussissent le test des FAI et des ESP, vos contacts peuvent vous marquer comme spam si vos messages ne sont pas pertinents ou ne leur sont pas utiles. Au final, vous ne rencontrerez des difficultés que si vous ne suivez pas les bases avant de lancer votre campagne.

Comment éviter le spam ?

Maintenant que vous savez ce qu’est le spam et ce qui le caractérise, voici une liste de pratiques qui rendront vos campagnes sûres et pertinentes.

Utiliser un domaine authentifié 

Quand vous venez d’acheter un véhicule, vous l’enregistrez légalement pour une identification officielle. De même, une fois que votre base de données est prête que vous avez fait le choix d’un outil d’emailing, vous devez ensuite acheter votre propre domaine (de campagnes envoyées à partir d’adresses Yahoo, Gmail, etc… sont déconseillées) et l’authentifier à l’aide d’enregistrements tels que SPF et DKIM.

Ces enregistrements agissent comme la «plaque d’immatriculation» de vos emails lorsqu’ils sont arrêtés et contrôlés pour voir s’ils sont du spam.

En prime, l’utilisation de votre propre domaine (par exemple, jules.etienne@zspheredemo.fr) crée un sentiment de sécurité pour les contacts qui reçoivent votre campagne , augmentant ainsi la valeur de votre marque.

Étant donné que les spammeurs utilisent généralement des domaines gratuits des ESP (fournisseurs de services de messagerie) pour envoyer du spam, vos emails ont l’air très suspects aux yeux des filtres anti-spam si vous n’utilisez pas votre domaine.

Astuce : DomainKeys Identified Mail (DKIM) est la méthode d’authentification de domaine la plus populaire.

Nettoyez régulièrement vos listes de diffusion 

Mais que se passe-t-il si les contacts que vous présumez actifs sont inexistants?

Les emails envoyés aux adresses e-mail invalides et inactives sont renvoyés sous forme de rebond. Si la tendance se maintient et que votre taux de rebond devient beaucoup trop élevé, votre réputation d’expéditeur (un score attribué par les ESP) en prend un coup. Une fois que le score est inférieur au niveau défini, vos emails se retrouvent dans le dossier spam de vos contacts.

Pour éviter que cela ne se produise, vous devrez souvent nettoyer vos listes de diffusion. En outre, le fait de suivre une double procédure d’inscription vous permet d’ajouter uniquement des contacts valides à vos listes.

Segmentez vos listes en fonction de vos cibles

Recevoir des campagnes qui ne n’apportent aucune information utile pour vos contacts est l’une des principales raisons du spam. Vous ne pouvez par exemple pas envoyer d’e-mail de prospection à une liste de diffusion contenant également les adresses de vos clients actifs.

Alors, comment les segmentez ?

Il y a deux façons de faire:

  • Utilisation des informations de profil de votre public (emplacement, données démographiques) et statistiques de comportement (comme les clics et les ouvertures)

  • Configurez différents sujets et laissez vos contacts choisir ceux qu’ils préfèrent lorsqu’ils s’abonnent. En supposant que votre entreprise soit basée sur un produit/service, vous pouvez avoir des rubriques telles que les mises à jour, offres et remises de produits, etc. N’oubliez pas que chaque sujet devra être associé à une liste de diffusion.

Créer un contenu propre et ciblé 

La moitié du travail de création de contenu ciblé est effectuée lorsque vous segmentez votre public. La segmentation vous donne de petits sous-ensembles de votre groupe d’utilisateurs, vous permettant de savoir quoi envoyer et à qui.

En ce qui concerne votre contenu actuel, commencez par garder la ligne d’objet très pertinente par rapport à votre message. De plus, évitez d’utiliser des URL raccourcies dans vos campagnes, car la plupart des spammeurs les utilisent pour dissimuler leur identité.

Astuce : Il est très important de fournir un accès facile aux CTA (Call to Action) et un lien de désabonnement. L’ajout du logo de votre marque peut également vous être avantageux.

Tags: #Spam #Emailing #ZohoCampaigns #Emails #FAI

2019-11-28T14:35:24+01:0022 novembre 2019|Conseils Zoho, Marketing, Zoho Campaigns|